Nissan teste un système de production d’électricité stationnaire alimenté au bioéthanol

Nissan Motor Co. Ltd. a annoncé avoir développé un système stationnaire alimenté au bioéthanol capable de générer une énergie à haut rendement. Les tests ont commencé dans l'usine Nissan de Tochigi, au Japon, dans le but d'améliorer la capacité de production d'électricité pour fonctionner à grande échelle à partir de 2030.

En 2016, Nissan est devenu le premier constructeur automobile au monde à créer un système de propulsion de véhicule alimenté par une pile à combustible à oxyde solide (SOFC) alimentée au bioéthanol. Le modèle a été présenté et a commencé ses tests au Brésil grâce au travail conjoint entre les équipes d'ingénierie de Nissan dans le pays et le siège social au Japon. Aujourd'hui, Nissan démontre la poursuite et l'expansion de son expérience dans le développement de la technologie SOFC dans les systèmes de production d'énergie stationnaires, renforçant ainsi tout le potentiel de ce système pour différentes utilisations.

Fonctionnalités SOFC

Les SOFC peuvent être facilement liées à des reformeurs qui fonctionnent à des températures élevées et peuvent produire de l'électricité en utilisant de l'hydrogène obtenu à partir de divers types de carburants qui réagissent avec l'oxygène, tels que l'éthanol, le gaz naturel et le GPL. Le fonctionnement à haute température favorise une activité catalytique élevée, permettant à la SOFC d'atteindre une efficacité de production d'électricité de 70 %, contre 60 % pour les piles à combustible à électrolyte polymère (PEFC).

À l’avenir, le développement d’une cellule à support métallique, qui est un composant de la pile SOFC, contribuera à améliorer son endurance. En conséquence, les temps de démarrage et de freinage peuvent être réduits ; D’autre part, des opérations de suivi des charges peuvent être réalisées en réponse à des fluctuations soudaines de la demande de production. Cela permettra un fonctionnement efficace du système SOFC à l’avenir, lorsque le système devrait être utilisé conjointement avec des énergies renouvelables.

Dérivé du bioéthanol du sorgho

Le système de production d'électricité stationnaire sera alimenté par du bioéthanol produit à partir de sorgho (bioéthanol de sorgho), développé conjointement avec Binex Inc. et dont le carburant sera acheté auprès de Binex. Ce composant commencera à fonctionner à partir de 2025.

Même si le bioéthanol de sorgho émet du CO2 lors de la production d'électricité à l'aide de SOFC, ce CO2 est absorbé de l'atmosphère pendant le processus de croissance du sorgho, contribuant à la réalisation d'un cycle de carbone neutre dans lequel l'augmentation du CO2 est réduit à zéro.

Caractéristiques du sorgho

  1. Plante herbacée de la famille des graminées à croissance rapide et pouvant être récoltée en trois mois environ, permettant plusieurs récoltes par an si elle est cultivée dans des conditions appropriées.
  2. Compte tenu de son adaptabilité aux régions froides et sèches, il peut être cultivé dans une large gamme de régions et de sols différents.
  3. La tige est utilisée comme matière première pour la production d'éthanol et les céréales pour l'alimentation, ce qui signifie qu'il n'y a pas de concurrence avec la production alimentaire.
  4. Les résidus de tige après pressage peuvent être utilisés pour générer de l’énergie à partir de la biomasse.

Kazuhiko Murata, vice-président corporatif responsable de l'ingénierie et du développement de la production du groupe motopropulseur, déclare que : « De grands changements ont lieu dans la transition du moteur à combustion interne vers les véhicules électriques. Nissan relève plusieurs défis de développement technologique dans de nouveaux domaines et la production d'électricité SOFC est l'une de nos forces. Nous continuerons à contribuer à la promotion de l'électrification et efforts vers la neutralité carbone avec les technologies innovantes et uniques de Nissan.

Nissan s'est engagé à atteindre la neutralité carbone dans toutes ses opérations et tout au long du cycle de vie de ses produits d'ici 2050.

L’objectif est d’électrifier entièrement les équipements des usines d’ici 2050 en introduisant des technologies de production innovantes et en réduisant la consommation d’énergie. De plus, pour atteindre la neutralité carbone dans les usines de production, toute l’électricité utilisée sera produite à partir de sources d’énergie renouvelables ou avec des piles à combustible sur site utilisant des carburants alternatifs.